Les Vosges : Terre des CHAMOIS

5h du matin, le réveil sonne au Sapenay.

Le matériel est près, chargé dans la voiture. La température n’est pas très élevée. Direction les hauteurs des Vosges, à la rencontre des chamois…

950px-8296

Les exifs : 400mm, f2.8, 1/500sec, 1600iso.

Arrivée sur les lieux, le jour se lève tout doucement, laissant place à une magnifique lumière. Les chamois sont là, ils nous attendent de pied ferme.

950px-8312

Les exifs : 400mm, f2.8, 1/500sec, 1600iso.

Les chamois sont des mammifères vivants dans les zones rocheuses, forêts et pâturages de montagne. Leur espérance de vie est située entre 10 et 25 ans.

Ils mesurent en général, entre 125 et 135 centimètres de long et entre 70 et 80 centimètres de haut au garrot. Ils pèsent entre 22 et 62 kilogrammes, le mâle est souvent plus gros que la femelle.

Les chamois possèdent 2 petites cornes d’environ 27cm, d’un noir éclatant.

950px-8334

Les exifs : 400mm, f4, 1/400sec, 1000iso.

Le chamois a une position dite demi fléchie, ce qui lui procure une détente spectaculaire et une puissance remarquable.

Les os de leurs pattes forment des angles fermés qui feront office de ressort lors d’un saut.

950px-8339

Les exifs : 400mm, f4, 1/500sec, 1000iso.

Le pelage du chamois est uniformément gris sur la totalité de son corps, excepté sa tête. En effet, le chamois a les joues blanches et la partie supérieure du profil noir. Son chanfrein est quant à lui blanc. Dès 4 à 5 ans, les mâles arborent une crinière. Lors de la sénescence, la couleur change pour devenir de plus en plus grise.

950px-8360

Les exifs : 400mm, f2.8, 1/500sec, 500iso.

Les chamois sont herbivores, ils mangent principalement les graminées et les fleurs telles que les iris, les jonquilles, et les gentianes. En été, les légumineuses (trèfles des Alpes) constituent le plat principal des chamois. Quelques fois, ils peuvent aussi manger du feuillage, des arbustes, voire des baies.

950px-8411Les exifs : 400mm, f2.8, 1/1000sec, 320iso.

Tous les chamois vivent dans un secteur forestier qui leur offre gîte, couvert et protection. Ils sortent le jour afin de se nourrir.

L’altitude à laquelle ils évoluent est située entre 800 et 2300 m pour une température variant entre -10°C et 25°C.

950px-8390

Les exifs : 400mm, f2.8, 1/640sec, 500iso.

Le rut a lieu dès la fin du mois d’octobre et jusqu’au mois de décembre. Les boucs, isolés durant la belle saison, rejoignent les femelles. À cette époque, ils frottent leurs cornes contre les arbres, buissons et rochers, afin de marquer leur territoire d’une forte odeur musquée, provenant d’un liquide contenu dans deux glandes hormonales, situées à la base de leurs cornes. Cette odeur permet d’alerter les femelles mais aussi de mettre en garde les autres concurrents.

950px-8486

Les exifs : 400mm, f4, 1/250sec, 200iso.

Les femelles ne provoquent jamais les mâles. Elles restent entre elles avec leur petit. Ce qui change de leurs habitudes est le fait d’uriner plus fréquemment et de laisser une odeur qui permettra au mâle de savoir quel est leur degré de réceptivité.

L’acte sexuel dure 4 à 6 secondes.

Le temps de gestation est de 24 à 25 semaines et la mise bas a lieu en fin mai, début juin. La femelle n’a qu’un chevreau à la fois, les jumeaux sont rares.

950px-8741

Les exifs : 400mm, f2.8, 1/1250sec, 200iso.

Plus d’images seront visibles prochainement dans une galerie photos dédiée.

A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>